CARL ZEISS JENA Werra IV
KONICA Big Mini BM-510Z
KONICA Big Mini BM-510Z
ROLLEI Magic (I)
ROLLEI Magic (I)

ZEISS IKON Werra IV

Commentaires
Cache objectif pare soleil.
Armement obturateur par bague autour de l'objectif.
Aiguille de la cellule visible dans le viseur, grce la petite fentre au dessus de l'objectif.
Article de l'excellent magasine
CINE PHOTO REVUE de Mai 1979
Disons en passant que le mot Werra ne vient pas comme certains l'ont cru, du fait que l'appareil tait vert et livre dans un tui galement vert, pas davantage du fait que l'appareil muni de son couvercle voquait un peu le groin d'un cochon ou verrat, mais beaucoup plus simplement et plus potiquement, la Werra est une rivire qui arrose la Thuringe et passe proximit de la ville de Ina.
Dans le Werra l'avancement du film ne se fait ni par un bouton ni par un levier, mais en manuvrant une grosse couronne crante qui entoure l'obturateur.
En la tournant d'un quart de tour on provoque l'avancement du film et l'armement.
Dans ce premier modle il s'agit d'un Compur-Rapid ou d'un Synchro-Compur au 1/500 s, sur lequel est monte en hlicodale un Tessar 1 : 2,8 de 50 mm.
Le viseur est le point le plus faible de l'appareil : il s'agit d'une simple fentre garnie de verres et de plus dporte sur la gauche. Mais part cette restriction il s'agit d'un excellent appareil mont avec la plus grande prcision et dont les rsultats sont tonnants.
Le Werra original donnera naissance une longue ligne qui malheureusement se rvlera trs dcevante l'usage et de fabrication beaucoup moins soigne. Les obturateurs ne seront plus des Compur mais des Prestor montes en Allemagne de l'Est. L'un d'eux atteindra le 1/750 s, ce qui est, je crois le record pour un obturateur central lamelles, mais son fonctionnement est trs capricieux : souvent le dclenchement se produit, avec un son trs agrable, mais les secteurs ne s'ouvrent pas, et c'est ce qui peut arriver de pire, car si l'on n'est pas prvenu ce n'est qu'au dveloppement que l'on s'aperoit que le film est vierge.
On peut faire d'autres reproches graves ces Werra. Sur beaucoup d'entre eux, des indications essentielles comme les vitesses de l'obturateur ou les chiffres du compteur de vues ne sont plus graves dans le mtal comme sur le premier modle, mais simplement imprimes et s'effacent rapidement au contact des doigts. Et c'est bien ce genre d'conomies de bouts de chandelle qui dconsidrent un appareil.
Les principaux modles rfrencs sont :
Le Werra II avec cellule incorpore et viseur collimat.
Le Werra III objectifs interchangeables sur lequel le Tessar 1 : 2,8 de 50 mm peut tre remplace par un Flektogon 1 : 2,8 de 35 mm ou un Cardinar 1 : 4 de 100 mm et le viseur indique le champ des trois focales.
Le Werra IV, avec optique interchangeable et cellule.
Une nouvelle srie aux caractristiques analogues, avec en plus un tlmtre couple sur certains modles, sera livre avec le dessus de l'appareil bombe au lieu d'tre plat.
Et puis, enfin, le Werramatic dont la cellule est couple aux vitesses et aux diaphragmes, toutes les indications tant lisibles dans le viseur, parfois de faon assez difficile par lumire faible.
Il fut livr par l'usine sous le nom de Werra-Systme-Deux-Films une curieuse pice permettant de coupler instantanment deux appareils, non pour faire de la stroscopie, mais pour pouvoir photographier le sujet sur deux mulsions diffrentes, par exemple la fois en noir et en couleur.
A part la premire srie vert-olive, les autres Werra, tous noirs, sont peu recherches par les collectionneurs, parce qu'ils sont trs courants d'une part, et que, d'autre part, les faiblesses dont j'ai parl plus haut leur enlvent beaucoup d'intrt.
Nous voici arrives au terme de cette tude sur les anciens appareils de l'Allemagne de l'Est. Comme dans toute production, nous y avons rencontr des modles trs russis et d'autres bien dcevants.
Remarquons que si parfois leur mcanique laisse un peu dsirer, leur optique est pratiquement toujours irrprochable.
Mme les objectifs de marque secondaire - comme le Meritar de Ludwig ou les divers objectifs de Laack - sont d'excellente qualit. A plus forte raison quand il s'agit des deux grands, Meyer et Zeiss.
Au point de vue du collectionneur, on apprciera que plusieurs ne furent raliss qu'en trs petite srie et pendant un temps trs court. Il est certain, en tout cas, que la coupure en deux de l'Allemagne leur a donn une originalit indniable et qu'aucun d'eux, comme ce fut parfois le cas en Rpublique Fdrale, n'a sacrifi la technique au clinquant. Puisse cette tude contribuer, comme je le souhaitais en commenant, au recensement gnral de tout ce que le gnie de l'Homme a cr dans le domaine de l'appareil photographique, depuis bientt 150 ans.


44 Consultations
Aspect gnral, sans cache
Avantage(s)
Son pare soleil qui sert aussi pour protger l'optique, et entre deux vue les rglages effectus.
Inconvénient(s)
Son aspect dcal qui ne plais pas forcement tout le monde.
Avec son dos spar le chargement pas trs facile.
1 lien trouvé
Pierre Dirapon
1 Document trouvé
Origine "Magazine-Photo-Cine-Revue" Mai 1979