MINOLTA XG-1
YASHICA Samouraï 4000IX
YASHICA Samouraï 4000IX
TOKURA Sans
TOKURA Sans

MINOLTA XG-1

Commentaires
Connu pour être un appareil fiable.
.
Affichage par diodes .
Moteur en option .
Deux cellules CDS placées après la face de sortie de prisme, peu sensible à la lumière parasite entrant par l'oculaire .
Blocage de l'appareil en cas insuffisance des piles .
Absence de dos amovible, possible sur le XG-2 son grand frère .
Appareil automatique débrayable, mais non semi-auto, cela signifie qu'il est possible de passer en mode manuel et de sélectionner soi même vitesse et diaphragme, mais sans aide du système de mesure, celui-ci étant alors hors service .

Commentaires de Sylvain HALGAND Il fait partie de la série XG initiée par le XG-7 en 1977.
Cette série se positionne entre la série XD, le haut de gamme, et la série Sr-T toujours mécanique, et utilise la monture d'objectifs MC/MD de Minolta.
Le XG-1, sorti en 1978, représente le début de la gamme XG.
Comme les autres reflex de la série il utilise une cellule "CdS" à prépondérance centrale qui contrôle un obturateur électromécanique atteignant le 1/1000 de seconde, avec synchro-X au 1/60s..
L'appareil propose ainsi un mode automatique à priorité à l'ouverture, en plus du mode manuel toujours possible.
Le boîtier s'active grâce à la couronne autour de la manivelle de rembobinage, qui en plus des positions "on" et "off" permet d'utiliser le retardateur électronique (10 secondes) ou le testeur de piles (qui allume une LED en façade).
Lorsque la couronne est sur "on", le simple fait de poser le doigt sur le déclencheur active la cellule et la mesure de la lumière.
De l'autre côté du prisme, à côté du levier d'armement se trouve la molette de sélection des vitesses (1s à 1/1000e + pose B et mode Auto), le déclencheur étant au centre de cette molette.
En soulevant la couronne extérieure on sélectionne la sensibilité.
Le viseur possède un indicateur de la vitesse choisie par l'automatisme.
En mode manuel, la vitesse n'est pas rappelée. Sur le côté de l'excroissance de montage des objectifs se trouve, outre le bouton de déverrouillage des objectifs et la prise de synchro flash, un pas fileté permettant de monter un déclencheur souple.
Cette version de XG-1 est intermédiaire entre la première identique, au logo près et la dernière dont le capot est différent et qui a un bosselage repose-doigts. Elle correspond vraisemblablement à l'adoption du nouveau logo au printemps 1981. Ce logo symbolise les technologies de pointe.
L'étude en a été menée par le cabinet Bass Herp Yager Associated de Los Angeles. A noter que les logos "papier" n'ont pas le même nombre de traits équatoriaux que les logos sur les appareils.

15 Consultations
Face, à droite poignée ergonomique, le témoin du retardateur.
Avantage(s)
Petit frère de l'XG-2 au prix plus serré .
Facilité d'utilisation en mode automatique .
Accepte tout les objectifs "MD et "MC" avec mesure à pleine ouverture .
Inconvénient(s)
Appareil automatique, utilisable en mode manuel sans assistance .